- L'ACADEMIE LA LICORNE - LES SOINS DE SUPPORT en 66

Les Arts Martiaux sont des disciplines, lesquelles développent la réactivité, la confiance en soi, ils enseigne le positionnement "face à une attaque"de l'organisme surtout lorsque nous y associons, des exercices, des éducatifs issus de la SOPHROLOGIE dont elle s'est d'ailleurs largement inspirée. La pratique des Arts Martiaux en Sophrologie (Karate, Gi-Gong) se révèle être un excellent moyen de canaliser le stress, de surmonter ses peurs..... Il est envisageable, après quelques mois de pratique, de ressentir et de "vivre" le  "lâcher prise".

La respiration controlée, laquele induit le calme à travers les émotions, les ressentis, les perceptions et apporte la maîtrise du geste. Face, à une agression, un pratiquant d'arts martiaux, sera plus à même de gérer la "confrontation" sous toutes ces formes qu'une personne non entraînée. L'apprentissage des Arts Martiaux en Sophrologie (karate, gi-gong) vise à forger le "caractère" du dit pratiquant. En effet, il promeut le respect de I'adversaire, de la maladie à affronter. Sincérité, connaissance de soi, détermination, humilité et altruisme sont les règles de conduite à respecter dès l'entrée dans la pratique, en quête du GRAAL. Afin d' approfondir les secrets lesquels permettent de développer notre énergie interne, "le CHI", je reçois aujourd'hui, dans Paroles de Sophrologues, Christian Cousson, Formateur de Professeur en Arts Martiaux, 1°référent Handicap Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées, Praticien Sophrologue Professionnel certifié, Hypnologue et Praticien en Shiatsu certifié.

Alain Giraud : Vous avez pratiqué Ie judo et I'aikido dès Ie plus jeune âge (5 ans), vous avez eu Ia chance d'intégrer très tôt une équipe de jeunes au sein du PUC (Paris Université CIub), dans les années 70. Vous avez côtoyé le haut niveau amateur de cet "autre noble art" et démarré votre apprentîssage du ballon ovale dans un des hauts lieux du rugby de I'époque. N'était-ce pas là des vecteurs d'întégration et d'éducation et surtout un dépassement de soi au profit du collectif dès votre plusjeune âge ?

Christian Cousson : En effet,  cette "fabuleuse école de vie" m'a permis de faire naître en moi l'acceptation de l'autre, d'intégrer des valeurs comme l' entraide, I'empathie, le dévouement, le partage, l'altruisme, de cultiver le "fameux" vivre ensemble. D'aucuns l'expriment peut-être uniquement en tant que slogan. Histoire peut-être de se donner bonne conscience, se valoriser, s'offrir une visibilité. Un vocable trop souvent employé de nos jours dans le monde du paraître !

Quelques années plus tard (1973-1974), je découvris une autre discipline, un autre paradigme puisqu'il s'agit d'une discipline pratiquée en individuel : le karate. Curieusement, mes performances étaient sans comparaison. Jétais comme métamorphosé lorsqu'il s'agissait de tournois disputés par équipe. "Le Petit Moi" prenait une autre envergure, un autre visage. Une formidable capacité de transcendance métait offerte parce qu'il s'agissait d'une cause commune, de valeurs partagées à défendre, d'un trophée à emporter. Ma rencontre avec la SOPHROLOGIE se fit quelques années plus tard à la lecture du livre du Docteur Jean-Pierre Hubert un des pionniers en la matière. Très vite, alors sparring-partner d'un ami qui préparait un championnat d'Europe de Boxe et qui étudiait parallèlement la psychologie et la méthode Caceydienne, j'entrai en apprentissage de cette "riche science humaine".

Au cours d'une des formations dédiées aux athlètes en préparation d'examen, dans Ie cadre de vos fonctions de Référent Handicap, vous avez eu l'occasion de côtoyer une jeune femme au palmarès sportîf en karaté pour le moins étoffé. Avez-vous utilisé la sophrologie pour parfaîre cette préparation ?

Christian Cousson : Elle était à l'époque championne de France, d'Europe et du Monde en épreuves par équipe féminine. Dans le même temps, elle fit connaissance avec mes élèves en situation de handicap physico-psychique ou mental. La jeune athlète sembla séduite par l'andragogie particulière et adaptée à ce type de public extraordinaire, attachant à ses yeux. Cette approche lui semblait tout à fait novatrice, digne d'intérêt d'autant qu'à l'époque elle traversait une période de grand doute. Elle se posait bon nombre de questions existentielles. Ses interrogations portaient sur son futur de femme. Fallait-il qu'elle continue à concourir ou devait-elle envisager de porter un enfant et devenir maman ? Nos chemins croisés déclenchèrent, chez chacun de nous l'envie d'expérimenter un nouveau type de "Préparation Mentale" avec comme socle " la SOPHROLOGIE en ARTS MARTIAUX" en vue des prochains championnats du MONDE AFIN d'y défendre son titre.

Concrètement qu'avez-vous mis en place ?

Christian Cousson : Des temps de travail furent dédiés à une initiation pratico-pratique en matière de sophrologie, à la fois en individuel et en groupe. Nous préparions chacune de nos rencontres méthodiquement afin de faire naître "l'alliance". La SOPHROLOGIE versants prophylactique, thérapeutique voire pédagogique couplée à un "art dit martial" offre à la personne   de tous âges, des deux sexes, une porte d'entrée sur la voie de la réconciliation avec son être. Elle bonifie son rapport à l'autre et à l'univers. Une pratique assidue de la SOPHROLOGIE en Arts Martiaux permet à la personne de faire baisser son niveau de stress, au regard d'une échéance à venir importante, tel un championnat. A l'époque, nos "vivances" en séances de groupe et/ou en individuel, prirent l'allure d'authentiques et de riches moments de partage. 

Chaque pierre que nous apportions devait être pesée, façonnée, polie. Notre objectif commun fut la victoire, celle de Laetitia, au prochain Championnat où elle devint championne d'Europe de karaté. Ce succès valorisa notre estime de soi. Au demeurant, mon rôle semblait être une mission à haut risque mais il n'en fût rien. Bien au contraire, d'un côté la jeune athlète souvent adulée, choyée, voire encensée de l'autre des personnes souvent railliées, stigmatisées, dépourvue de confiance et d'estime de soi.


Articles similaires

Réalisation & référencement   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion